retour à la page musique

 

Absence is always necessary

Soprano et saxophone alto (2016, 8')

Absence is always necessary est le première pièce d’un cycle de chansons en cours d’écriture en collaboration avec la soprano Xin Wang. Foncièrement ancré dans la vie de tous les jours, celle-là même qui demeure le seul point à partir duquel on peut tenter d’appréhender l’ensemble de notre existence, ses multiples périodes, étapes, horizons, son sens… le projet consiste à élaborer un recueil de textes issus de choses entendues, dites, écrites, pensées de façon plus ou moins formelle, et de construire un monde poétique et musical qui y puise ses racines pour en faire surgir des forces et des courants sous-jacents.. en un mot, la poésie. Ainsi, chaque morceau tentera de saisir ne serait-ce qu’une petite partie de ce qui constitue le vécu bien réel d’une femme tout aussi réelle (Xin Wang est la source de tout le matériel textuel) pour en dégager des mouvements plus abstraits se situant au-delà - ou en-deça - de la subjectivité. La première chanson du cycle se présente sous la forme de quatre tableaux, chacun tentant de capturer un aspect de cette toujours étonnante et parfois déroutante intrication de la vie amoureuse et de la vie familiale (l’intrication quantique désigne le fait que deux objets physiquement séparés l’un de l’autre peuvent être corrélés, une action sur l’un engendrant un effet immédiat sur l’autre, quelque soit la distance qui les sépare…).

Absence is always necessary is the first part of a song cycle being written in collaboration with soprano Xin Wang. Directly rooted in the every day life – that which remains the only point from which we can try to understand the whole of our existence, its multiple periods, stages, hopes, its meaning… - the project consists of developing a collection of texts based on things that have been more or less formally heard, said, written, thought, and to draw from this material a poetic and musical expression that would bring out the lines of force and other undercurrents of such world - in other words, its hidden poetry. Thus, each piece will attempt to capture at least a small part of what constitutes the real experience of a woman just as real (Xin Wang is the source of all the text material) in order to draw out more abstract movements lying beyond - or beneath - subjectivity. The first song of the cycle takes the form of four miniatures, each trying to capture one aspect of this always surprising and sometimes confusing entanglement of love life and family life (quantum entanglement means that two physically separate objects can be correlated, an action on one generating an immediate effect on the other, whatever the distance that separates them...).

Jimmie LeBlanc • compositeur
accueil
musique

bio
contact
fr

Création/Premiere :

Xin Wang (soprano) et Wallace Halladay (sax), Montréal, 2016

Jimmie LeBlanc • compositeur accueil musique bio contact